Les Kokeshis (+ interview)

Bonjour à tous! Cette semaine je vous retrouve avec un autre article sur le japon! Ceux qui se plagnaient du fait qu’on ne postait pas assez sur le japon sont servis! 🙂

enfin bref, venons en au sujet : les kokeshis

je suppose que beaucoup d’entre vous ne savent pas ce que c’est, alors c’est tout simple (et un peu triste aussi) Enfaite une kokeshi est une poupée en bois japonaise créee il y a 150 ans par les artisans de bois. Elles viennent originairement de la plus grande ile japonaise qui est Honshu. Les poupées ont un corps cylindrique et une tête ronde, elles sont peintes de fleurs puis recouvertes de laque ce qui explique leur lueur. Ces poupées représentant des petites filles étaient déstinés à servir de jouets aux enfants des paysans. Leur forme atypique symbolise le vœu d’avoir un enfant en bonne santé.

Je vous ai dit qu’il y avait un côté plus sombre et triste dans l’histoire de ces poupées, le voici : Jadis lorsque le pays était extrêmement pauvre il pouvait y arriver que des femmes tuent leurs propres enfants après la naissance pour leur éviter d’être condamnés à mourir de faim, et pour chaque enfant tué on fabriquait une kokeshi pour que les gens n’oublient pas que c’est grâce à ce sacrifice qu’ils ont survécu.

Revenons à quelque chose d’un peu plus joyeux puisque traditionnellement on offre une kokeshi pour dévoiler son amour ou son amitié à la personne à qui on l’offre.

On pourrait penser que la fabrication d’une kokeshi est facile mais loin de la! Tout d’abord on n’utilise pas n’importe quel bois mais on utilise le bois de poirier, de cerisier, d’érable ou de cornus, ensuite pour que le bois soit adapté à la sculpture de la kokeshi il faut qu’il sèche pendant une durée de 1 à 5 ans. Et bien sur il n’existe pas qu’un seul type de kokeshi mais bien une centaines! Et toutes très différentes, en voici quelques unes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai eu la chance d’interviewer une vendeuse de kokeshis extrêmement passionée et super gentille! je tiens à la remercier encore une fois et je lui fait de gros bisous si jamais elle passe par la! Elle détient une magnifique boutique qui s’ intitule « Folkeshi »

Pour commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi pour ceux qui ne te connaisent pas encore?

Je m’appelle Laetitia, j’ai 31 ans, et j’ai vécu 5 ans dans une ville de campagne au Japon, où mon petit garçon es né. J’aime voir des expos, boire du thé, bouquiner,… Je suis quelqu’un de calme, mais très têtu! Je me suis prise de passion pour les kokeshis japonaises, des poupées en bois faites à la main, et c’est devenu mon job. 

D’où t’es venue cette passion pour les kokeshis?

Ça a commencé par un livre, « Kokeshi from Tohoku with love » de Manami Okazaki, qui rassemble (en anglais) des interviews d’artisans kokeshi. Les propos des artisans m’ont interpellé, j’ai commencé à me documenter plus en profondeur, à acheter des poupées, à visiter des ateliers,… Et j’ai plongé toute entière dans le sujet!

Et ducoup tu crées toi-même des kokeshis?

J’ai eu l’occasion d’en peindre quelques unes avec des artisans, mais non, je n’en fabrique pas moi-même. En revanche, je commercialise les poupées neuves des artisans, et ça m’intéresse beaucoup de dénicher de jolis modèles!



Et le nom « Folkeshi » ? Que sigifi-t-il? Nous avons bien comris que « kokeshi » en fesait partie, peux-tu nous en dire plus?

Ah, choisir un nom pour une boutique ou une activité n’est pas facile! J’ai crée Folkeshi au Japon, mais je ne voulas pas utiliser un mot japonais, ou d’une toute autre langue. J’a voulu fabriquer un mot qui ne soit qu’à moi. Je souhaitais garder un son proche de « kokeshi », et j’ai pas mal cherché quel mot accoler… et finalement j’ai choisi « folk », comme « folk art », l’art populaire.



As-tu un artisan kokeshi préféré? 

Oui, il y des artisans pour lesquels j’ai une nette préférence! J’aime énormément les poupées de Ito Shouichi, un monsieur âgé qui ne fabrique plus depuis quelques années déjà. Il faisait des kokeshis traditionnelles de style naruko, dans le village de naruko onsen. Elles ont souvent une expression dubitative, ou désabusé,  qui me plaît beaucoup. Alors je voudrais d’abord faire un petit point sur les kokeshis : on les classes le plus souvent en trois types : créatives  (ce sont elles qui ont inspiré par exemple les Kimidoll), souvenir (on n’en fait quasiment plus) et traditionnelles. Je suis plus spécialisée sur les kokeshis traditionnelles, dont l’art se transmet de génération en génération. Au premier regard, elles peuvent sembler toutes identiques, cylindriques, avec des traits simples, mais il y a en fait un monde de petites differences assez codées, et c’est ça qui me passionne. Les kokeshis sont intimement liées au Japon, à ses codes esthétiques, son artisanat protégé, et représentent souvent pour les japonais, le Japon rural, leurs origines. Je crois que je suis très sensible à ça aussi!



Je tiens encore une fois à remercier Laetitia pour toutes ces petites infos qui m’ont fait fondre pour les kokeshis! Je mettrais bien évidemment le lien de sa boutique si vous voulez jeter un coup d’oeil ces petites merveilles!
Sur ce, je pense vous avoir donné assez d’intrigue (en tous cas je l’espère ) et que la prochaine fois que vous verrez une kokeshi vous tomberez sous le charme également 🙂

La boutique de Laetitia!

Passez une bonne fin de semaine et on vous retrouve la semaine prochaine avec l’article de Jinshil!

Votre bien-aimée rédactrice,

Choi Yujin

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Oh du tissu dit :

    Je connaissais de nom comme je pense beaucoup de lecteurs mais en tout cas pas l’histoire derrière, c’était sympa de la découvrir.

    J'aime

    1. ChoiYujin dit :

      Je suis contente de t’avoir fait découvrir:)

      J'aime

  2. Ngouiha dit :

    J’aime beaucoup les Kokeshis, j’en possède une dizaine mais j’avoue ne pas avoir cherché à comprendre l’histoire, je les choisis suivant leur nom et leur signification. Merci à toi de nous avoir éclairé sur le sujet ^^

    J'aime

    1. ChoiYujin dit :

      Derien^^ je suis emheureuse de t’avoir aidé~

      J'aime

  3. Manar Joulik dit :

    Perso moi je suis une accro à la culture japonaise , et je connaissais pas cette poupée , grâce à ton article , j’ai appris quelque chose de nouvelle !
    Merci à toi

    J'aime

    1. ChoiYujin dit :

      Derien^^ ce sont des poupées qui ne sont pas extrêmement connues c’est vrai~

      J'aime

  4. Enaelle dit :

    Chouette de découvrir les kokeshis et leur histoire! Merci pour le partage

    J'aime

    1. ChoiYujin dit :

      Je suis heureuse de te faire découvrir ces petites merveilles:)

      J'aime

  5. lydietendances dit :

    Je ne connaissais pas du tout merci pour ton article 😀

    J'aime

    1. ChoiYujin dit :

      Derien, ca me fait plaisir^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.