Rencontres de correspondants

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui je reviens avec le dernier article en rapport avec les correspondants! J’avais d’abord écris à propos des cadeaux que l’on peut offrir à des correspondants, puis je vous ai conseillé des sites et des applications de correspondance. Maintenant je vais vous parler de mes expériences, bonnes et mauvaises, avec des correspondants que j’ai rencontré en réalité!

Heureusement pour moi, j’ai plus de bonnes expériences que de mauvaises, quand on voit certaines histoires avec des personnes qui ont rencontré des correspondants et qui ont eu de gros soucis! Encore une fois, j’appelle à la prudence! Je vais vous donner quelques conseils pour que vous soyez le plus certain possible que les personnes avec qui vous parlez sont bel et bien les personnes qu’elles disent être!

Je tiens à préciser que je vais raconter des expériences très personnelles et vous faire part d’une partie de ma vie importante. J’espère que vous comprendrez mes mots, je vais un peu écrire cet article comme un petit journal!

Je vais donc commencer par ce point-là, puis je vous parlerais de mes mauvaises expériences pour enfin en venir aux meilleures!

Conseils pour la confiance

Avant tout, il faut vous sortir de la tête que tous les étrangers sont méchants ou qu’ils sont tous gentils. Peu importe ce que vous avez entendu, il y a de tout. Personnellement, j’avais souvent entendu dire que les coréens étaient des coureurs de jupons et qu’on ne peut pas faire de rencontres et avoir une relation amoureuse sincère avec des coréens, qu’ils sont là juste pour un coup d’un soir et qu’ils veulent juste « essayer » les européennes (au sens privé j’entends bien). J’avais aussi entendu dire que les coréennes étaient sans grand intérêt et que cela ne valait pas vraiment le coup de se faire ami avec elles car nous ne serions toujours que des étrangers pour elles.

Ces remarques ne sont pas totalement fausses, évidemment, si des personnes pensent de la sorte, c’est que, par leurs expériences, c’est la conclusion qu’elles en ont tiré. Heureusement, ce n’est pas une généralité et vous le verrez plus tard!

Alors, premièrement, pour ne pas vous faire avoir, je vous conseille d’échanger pendant plusieurs mois avec des personnes avant d’accepter de les rencontrer. Par exemple, vous rencontrez un coréen sur une application, vous allez en Corée quelques mois plus tard pour un voyage. Veillez à parler avec cette personne régulièrement pendant les mois qui vont s’écouler pour être certain que vous n’êtes pas juste une connaissance de passage pour ce correspondant.

Je ne dis pas de ne pas rencontrer la personne si cela ne fait seulement que quelques semaines que vous la connaissez! Si l’occasion se présente, n’hésitez pas, mais dans ce cas-là, faîtes en sorte que votre rencontre se passe dans les meilleures conditions pour vous. Dans un endroit que vous connaissez bien par exemple. C’est encore plus important lorsque c’est vous qui allez à l’étranger. Vous êtes un peu sur SON territoire et trouver vos repères est plus compliqué. Peu importe la relation que vous entretenez, essayer de rencontrer vos correspondants dans des endroits publics, et en plein jour.

Ces avertissements fonctionnent surtout si vous n’avez jamais appelé votre correspondant en appel vidéo pendant vos échanges. Les photos, c’est important, mais sachez que nous pouvons trouver des photos de n’importe qui sur les réseaux et que la personne pourrait mentir sur son identité! D’où l’importance des appels vidéos, ou au moins les appels vocaux. Entendre la voix est important. Si vous êtes trop timide pour des appels, vous pouvez commencer seulement par les photos et les messages vocaux. Sur l’application kakaotalk par exemple, envoyez quelques messages vocaux et demandez-en en retour, cela vous habituera à parler ensemble et vous rapprocher un peu. Beaucoup d’asiatiques sont aussi très timides, alors demander des photos peut être un peu oppressant, mais, pour en revenir à la Corée (car j’ai eu beaucoup plus d’expériences avec des coréens) c’est rare qu’un coréen n’ai pas de photos de lui sur son téléphone! C’est quelque chose d’important lorsque nous avons des correspondants. Plus vous échangerez de photos (même de paysages etc…), des messages vocaux et des appels téléphoniques ou vidéos, plus vous serez en confiance avec la personne avec qui vous correspondez. Il n’y a pas de meilleure façon de faire connaissance lorsque la distance nous sépare.

Vous pouvez aussi envoyer des colis lorsque vous êtes assez proche de la personne, cela peut-être une autre façon de faire connaissance grâce aux cadeaux que vous enverrez ou recevrez!

Ensuite, il faut savoir qu’un étranger qui cherche a avoir des correspondants a forcément des applications pratiques pour avoir de vraies conversations. Si vous rencontrez quelqu’un sur un site et que vous demandez à garder contact grâce à une appli telle que line, whatsapp ou encore kakaotalk et que la personne vous confirme n’avoir aucune de ces applications, il est possible que cette personne n’ait pas envie de continuer à discuter avec vous et cherche simplement à éviter de nouveaux rapprochements. (Encore plus si c’est un coréen qui dit qu’il n’a pas kakaotalk ou line… c’est quasiment impossible car en Corée, ces applications font office de messagerie habituelle).

Je pourrais encore lister pas mal de conseils, mais je vais m’arrêter là! Si vous avez des doutes ou quoi que ce soit, n’hésitez-pas à me contacter sur mes réseaux (snapchat : nathaliebioud7 et instagram : nathttalgi) pour me poser toutes les questions qui vous trottent dans la tête, je réponds toujours à tous mes messages!

Mauvaises expériences

Comme je vous l’ai dit plus haut, je n’ai pas vraiment eu de mauvaises expériences de rencontre IRL (in real life) avec des correspondants. En fait, c’était plutôt ceux que je n’ai pas rencontré qui étaient le problème. Encore une fois, vous pouvez me suivre sur mes réseaux pour en savoir plus et me poser vos questions, ici je ne vais raconter que trois de ces expériences!

Il s’agit ici d’une rencontre Interpals. J’avais rencontré ce coréen (qui vivait en Allemagne) sur ce site de correspondance. Nous nous sommes rapidement rapprochés et nous avons commencé à avoir une relation un peu plus qu’amicale. Il était assez étrange parfois, mais il était très attachant. Je ne sais pas si vous comprendrez la référence, mais il était très proche du personnage de Christian Grey, possessif, aimait avoir le contrôle, et suite à de mauvaises expériences passées, il était un peu… enfin voilà! Bref! J’étais prête à tout pour lui, en fait, il était tellement fort dans la manipulation que je PENSAIS être prête à tout pour lui. Mais au fond de moi je gardais une certaine méfiance, et c’est là que je vais insister sur le fait de TOUJOURS faire confiance à votre instinct (sauf si vous savez que vous avez tendance à être trop parano évidemment).

Bref, un jour je vais jeter un oeil sur son instagram (je ne faisais jamais ça avant mon ex dont je vous raconterais l’histoire ensuite) et j’ai découvert qu’il entretenait une relation un peu trop « proche » avec une fille. Je lui ai posé des questions et il disait que, c’était une amie et qu’ils me testaient pour voir si j’étais aussi jalouse que son ex… mais en fait… peu importe quelle fille, en voyant que son copain fait des skype avec une jolie fille et commente les photos avec des coeurs avec des #distancecouple baaah… on se poserait toutes des questions… mais bon. Il a essayé de me manipuler au point de me faire croire que c’était de ma faute et que j’étais trop jalouse, et finalement, j’avais trop de respect pour moi-même et trop de fierté pour le laisser me manipuler et torturer comme ça. J’ai donc rompu, et je ne l’ai donc jamais rencontré en vrai. Je ne regrette rien, et je crois que, si je l’avais rencontré, alors là, j’aurais regretté de l’avoir vu car il ne méritait pas du tout les efforts que je fournissais pour notre relation.

La deuxième rencontre, il s’agit de mon ex petit-ami en fait, pour faire court, après l’avoir rencontré à deux reprises, j’ai découvert qu’il me trompait avec une amie… enfin… il NOUS trompait puisqu’elle n’était pas au courant non plus et que, techniquement, je suis arrivée après, cela faisais un peu de moi la maîtresse et je vous jure que quand j’ai compris, j’ai rompu net et j’ai averti cette fille aussi vite que je l’ai pu. Malheureusement, il nous avait un peu éloignée l’une de l’autre et nous ne parlions pas à cette période, donc nous n’avons pas pu nous rendre compte de la bêtise à temps. Tout cela pour dire qu’il faut toujours se méfier des beaux parleurs! Ce qui m’a mit la puce à l’oreille dans son cas, c’est qu’il pouvait passer plus de 24h sans répondre à mes messages sous prétexte qu’il « étudiait ». Il faut savoir que les coréens sont accrocs aux téléphones, et même si ils peuvent passer plusieurs heures sans répondre quand ils révisent, si ils vous aiment, ils trouveront toujours quelques minutes pour vous envoyer un message de temps en temps, au moins pour avoir des nouvelles. En fait, les heures (ou journée) où il ne répondait pas, c’était simplement parce qu’il était avec une autre fille (et pas forcément mon amie, on a découvert qu’il en avait d’autres). Apparemment, vivre dans une ville étudiante comme Lille lui donnait l’embarras du choix pour avoir autant de copines qu’il le voulait (bien que je ne vive pas du tout là-haut!).

Enfin, ça s’est bien fini puisqu’au final, je l’ai oublié en très peu de temps et qu’encore aujourd’hui, je suis amie avec cette fille avec qui nous partageons cette histoire, nous en rions même, maintenant, et je suis heureuse de ne pas l’avoir perdu, elle.

La troisième rencontre… Il s’agissait d’une fille. Une coréenne (la majorité de mes correspondants étaient coréens). Elle avait un profil sur MEEFF et on avait commencé à discuter amicalement. L’anecdote est assez courte et on ne s’est jamais rencontré car, vous le verrez, c’est rapidement partit au quart de tour. Elle était un peu sèche, mais elle restait intéressante. Un jour, on parlait de musique et elle m’a dit: « Je suis la cousine d’un des membres de BTS ». Je lui ai dis que je n’écoutais plus vraiment de KPOP mais que, par curiosité j’aurais bien aimé savoir lequel de ces membres était de sa famille… Elle s’est alors mise en colère, me disant que c’était « comme d’habitude », toutes les étrangères ne lui parlais que pour rencontrer les membres de BTS et que c’est tout ce qui nous intéressait… J’avais alors répondu que c’était stupide de penser comme ça puisqu’on parlait depuis plusieurs jours et que c’était elle qui avait mis le sujet sur le tapis, et qu’en plus, comme je lui avais dis, je n’étais ni fan de BTS, ni une grande adepte de la kpop (je préfère le rap coréen personnellement). Mais cela ne l’a pas convaincu, je me suis fait insulté de groupie et de chienne en chaleur (pardonnez-moi le mot mais c’est bien cela qu’elle a utilisé) puis elle m’a bloqué sans même chercher à relire la conversation pour voir où se trouvait le problème.

Ce n’est pas très grave, mais je m’en souviens clairement car je me suis juste demandé… qu’est-ce qui la poussait à agir de la sorte? Pourquoi parler de sa relation avec un membre des BTS si, au final, elle ne voulait pas en parler? Son comportement reste étrange encore aujourd’hui, et je ne comprends toujours pas ce qui lui a pris.

Les bonnes rencontres

Je vais parler de ma toute première rencontre avec un correspondant. C’était la première fois que j’allais en Corée, en 2015. J’étais avec ma soeur et une amie de voyage et j’avais un correspondant depuis quelques mois. Nous avions décidé de nous rencontrer un soir pour aller manger un BBQ (je n’étais pas seule donc nous nous sommes permises de le rencontrer le soir).

La première rencontre avec un correspondant étranger, c’est vraiment impressionnant, surtout lorsqu’on est encore jeune et qu’on n’a jamais vraiment fait l’expérience de rencontrer des étrangers avant. Je me souviendrais toujours de cette rencontre car c’est celle-ci qui m’a vraiment donné envie de continuer à aller sur les sites et à rencontrer des personnes en imaginant pouvoir faire leur rencontre un jour.

Le seul mauvais point…


Il était amoureux de moi et je ne le savais pas. Une fois la rencontre terminée, il m’a demandé si je voulais sortir avec lui… mais je n’en avais pas du tout envie et je ne lui avais pourtant jamais laissé un seul espoir de ce côté là. Mais bon, même si nous ne parlons plus depuis car il ne me voyais plus comme une amie… bah je la garde dans mes bonnes expériences, car cela reste un excellent souvenir!


Ma deuxième rencontre c’était avec ma meilleure amie thaïlandaise! On se parlait déjà depuis plus de deux ans et je suis allée en Thaïlande l’an dernier! J’ai enfin pu la rencontrer, à Bangkok, et on avait tellement discuté pendant ces deux années que c’était vraiment comme par message. On a parlé tellement, c’était vraiment amusant et je suis très heureuse de l’avoir rencontré pour de vrai!
En plus de ça, elle est venue en Corée quelques mois après pendant que je vivais là-bas! Donc on s’est vu deux fois et nous sommes sortie entre amies! Je l’adore vraiment, je peux tout lui dire, c’est vraiment une amie exceptionnelle! Je vous souhaite de rencontrer un correspondant un jour qui devienne aussi important a vos yeux qu’elle l’est pour moi!

Ma troisième rencontre~
C’était en Corée en 2016, mon deuxième voyage! J’ai rencontré une amie coréenne avec qui je parlais depuis longtemps et on s’est encore revu l’an dernier pendant mes études en Corée! Nous parlions en anglais et aujourd’hui nous parlons principalement en coréen~ elle m’aide beaucoup à pratiquer la langue et c’est d’autant plus plaisant qu’à notre dernière rencontre nous n’avons parler QUE coréen et je pouvais me rendre compte de mon niveau!
Elle m’a présenté une amie à elle aussi, enfin… des souvenirs vraiment incroyables! J’ai hâte de la revoir l’an prochain pendant mon visa vacances/travail!

La dernière rencontre en date~
Mon chéri… je vous passerai les détails, mais, ceux qui me suivent sur les réseaux connaissent le principal! Après 6 mois de correspondance, nous avons officialisés notre relation amoureuse, et voilà maintenant plus de 2 ans que nous parlons touuuus les jours sans exception~ j’ai vécu avec lui en Corée, un pur bonheur!
Il faut savoir que, depuis que je suis avec lui, je n’ai jamais ressenti le besoin de l’espionner sur les réseaux (déjà, il n’a pas d’amie fille donc ça facilite tout). Je ne me méfie pas, j’ai une entière confiance et ça fait beaucoup de bien de pouvoir se détendre dans sa relation! Je dis souvent que c’est ma perle rare, et je vous souhaite d’en trouver un pareil haha!

Je tiens à préciser que chacune des rencontres s’est déroulée en anglais. Il est vraiment important, pour avoir des correspondants, de maîtriser l’anglais, à moins que vous tombiez, par chance, sur des étrangers qui maîtrisent parfaitement le français!
Dans tous les cas, les mauvaises rencontres sont rapidement effacées par les bonnes, les bons souvenirs s’accrochent plus facilement!

J’espère que cet article, sur mes expériences et ma vie vous a plu. Je n’avais pas encore écrit en exposant autant mes propres sentiments et mes souvenirs!
J’espère que, vous aussi, vous trouverez votre bonheur sur les applis ou sites de correspondances!

Merci de m’avoir lu!

Nath Ttalgi ~

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.