Scandale sexiste dans une université japonaise

file-20180521-42245-nh2q5 (2)

Source : The Conversation.

Nous en avons déjà parlé dans un article sur la place des femmes dans le monde du travail : le Japon a un certain problème de sexisme. Récemment, une nouvelle polémique a refait surface au pays du soleil levant et remet au goût du jour la question de l’égalité des sexes.

Il y a deux semaines, la Tokyo Medical School a avoué avoir revu à la baisse les résultats des candidates au concours d’entrée, et ce depuis 2006. Une enquête était en cours depuis quelques temps et l’école avait tout d’abord nié les faits, avant de finalement avouer devant les preuves. Le but était de limiter le nombre de femmes exerçant un métier dans le domaine de la médecine ; en effet, certains hommes japonais considéreraient qu’une femme médecin arrêterait forcément sa carrière pour s’occuper de l’éducation des enfants, puisqu’au Japon les femmes sont tenues pour responsables de leur maison, de leurs enfants et de leurs parents et beaux-parents.

Lors de la correction des résultats du concours d’entrée, les scores de toutes les femmes étaient réduits de 20%, et 20 points supplémentaires étaient ajoutés aux résultats des hommes pour s’assurer qu’ils aient beaucoup plus de chance d’être acceptés à la Tokyo Medical School que les femmes.

Après la diffusion de ce scandale et les diverses protestations qui s’en sont suivies, le directeur de l’école, Tetsuo Yukioka, a présenté des excuses (en déclarant toutefois qu’il ne savait rien de ces falsifications de résultats) : « Nous nous excusons sincèrement pour les méfaits liés aux examens d’entrée et qui ont causé beaucoup d’inquiétudes et de problèmes, et qui ont trahi la confiance du public. » Il ajoute également que malgré cette discrimation lors de l’examen d’entrée, aucune différence n’était faite entre les étudiants et les étudiantes (qui représentaient donc moins d »un tiers des étudiants de la Tokyo Medical School) une fois qu’ils avaient intégré l’école.

Une des victimes de ces mesures discriminatoires, Riko Miyauchi, a témoigné dans une interview pour The Gardian après avoir appris pourquoi elle avait été recalée à l’examen d’entrée. « Il y avait des rumeurs selon lesquelles l’école faisait délibérément échouer les femmes afin qu’il y ait plus de médecins hommes, mais j’étais tout de même choquée lorsque j’ai appris que les rumeurs étaient vraies. Changer les résultats de personnes à cause de leur sexe est clairement de la discrimination. Il y a une grande différence entre changer le résultat d’un examen et donner à quelqu’un une mauvaise note pour un entretien, par exemple. »

Tanaka, une autre des victimes qui prévoit une carrière en psychiatrie, est l’une des personnes qui pensent à demander une compensation financière. « Je veux qu’il me rendent l’argent que j’ai dépensé pour l’examen d’entrée, » dit-elle. « Si j’avais su que l’école discriminait les femmes, je n’aurais jamais passé cet examen. L’école de médecine dit avoir manipulé les scores pour s’assurer d’avoir assez de médecins hommes pour leurs hôpitaux partenaires. Leur but n’était pas de soutenir les médecins femmes, mais simplement de donner plus de travail aux hommes. Cela ne va pas arranger le manque de main d’oeuvre dans le domaine de la médecine. »

Etant donné la faible présence des femmes dans les universités de médecine japonaises, on peut éventuellement supposer que d’autres écoles utilisent également ce stratagème, mais peut-être le scandale ayant éclaté autour de la Tokyo Medical School dissuadera à présent les autres établissement scolaires de discriminer les candidates aux concours d’entrée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.