Corée du sud – Productions alimentaires

Bonjour! Me voici avec un article un peu plus banal que les articles sur l’Histoire ou la culture coréenne. Aujourd’hui je voulais vous parler de l’agriculture et des productions alimentaires en Corée du sud. On m’a déjà plusieurs fois posé la question « Quel est le légume ou la viande qui est la plus consommée en Corée du sud? » alors je pensais qu’écrire un article chiffré et plein de recherches serait toujours plus utile pour expliquer tout ça!

Je voulais trouver de quand datait l’apparition de la viande en Corée car j’avais entendu dire qu’elle était arrivé assez tard… mais malheureusement je n’ai pas réussi à trouver la réponse! Aussi les chiffres les plus récent que j’ai pu trouver sont ceux de 2015 donc mis à jour en début 2016 sur les sites cités en source en fin d’article! Je ne pense pas qu’en à peu près 2~3 ans la différence soit très grande!

A chaque étape je vous donnerai mon point de vue personnel sur les consommations en question!

Je vous laisse donc continuer votre lecture tranquillement!

1 – Production de viande

En pourcentage, la production est composée d’environ 40% de viande de porc, 23% de viande de boeuf, 12% de viande de volaille, 13% de produits laitiers et 10% environ d’ovoproduits (tout ce qui est la productions d’oeufs et de ses transformations).

J’ai pu constater en vivant sur place que la consommation de viande de porc ou de poulet s’est complètement intégrée à la culture coréenne. Lorsqu’ils veulent manger entre amis les plats de poulet frit ou les barbecues sont souvent les premiers repas qu’ils choisissent et manger du poulet est devenu presque un « snack » pour beaucoup. Certains mangeront du poulet puis un autre plat plus tard, comme s’ils mangeaient un apéritif puis un plat principal avec quelques heures d’écart entre les deux.

Snapchat-618618112
Poulet Frit

2 – Fruits et Légumes

Si à l’origine la Corée du sud produisait beaucoup de légumes traditionnels comme les choux chinois, le radis blanc, l’ail, piments et autres condiments, aujourd’hui cette production se réduit de plus en plus,  pour laisser place à la production de champignons, ginseng ou autres aliments importants dans la production de thé. La production de fruits et légumes représente moins de 30% de la production agricole générale dans ce pays mais malgré la diminution des superficies, la production est de meilleure qualité donc les rendements sont meilleurs.

Pour les fruits les productions les plus populaires sont les mandarines, les pommes, les poires et les pêches ainsi que les raisins de table.

3 – Riziculture

La Corée du sud est autosuffisante en production de riz. C’est à dire qu’elle n’a pas besoin de l’importer depuis l’étranger, elle peut contenter toute sa population avec sa propre production.

En 2015 on produisait 5,8 millions de tonnes de riz pour la consommation directe ou l’industrie (produits dérivés comme les alcools de riz – Magkeoli).

20180726_195112
Magkeoli (alcool de riz traditionnel)

Malheureusement, comme les autres productions, les exploitations de riz diminuent fortement. Une diminution de 30% des exploitations entre 1990 et 2015. Ces chiffres s’associent assez bien avec les nouvelles habitudes alimentaires des coréens. Les tendances occidentales font diminuer la consommation de riz et augmenter celle en viande ou autres féculents. En 1990, en moyenne, un coréen consommait 120 kilos de riz par an. En 2015, la moyenne est descendu à 63 kilos de riz par personne dans l’année.

Dans la vie de tous les jours j’ai découvert que, par rapport au Japon où je suis allée aussi en voyage, le riz est moins souvent dégusté. Le poulet se mange rarement avec du riz, et pour beaucoup de plats on s’en passe complètement. Il reste tout de même très présent et comme beaucoup le savent, il fait souvent office d’accompagnement comme en France nous mangeons du pain à chaque repas ou presque.

4 – Pêche

La Corée trône parmi les 10 premiers pays pêcheurs au monde. C’est un secteur primordial dans la production alimentaire coréenne et très important dans la consommation. La modernité de la flotte coréenne permet donc à ce pays qui n’est pourtant pas si grand en superficie d’atteindre les 2,71 millions de tonnes de productions en 2005.

Plusieurs ports coréens sont devenus des centres de pêche au large (dite aussi pêche hauturière) qui est pratiquée en mer à bord de chalutiers qui partent une quinzaine de jours. Les ports en questions (Ulsan et Masan) possèdent aussi des usines de transformation du poisson.

Lorsque l’on va en bords de mer les plats à base de poissons sont plutôt chers mais le plus souvent de très bonne qualité et les restaurants sont toujours bondés. Même dans certains plats à base uniquement de riz et de légumes on retrouve souvent des oeufs de poissons qui sont aussi très appréciés.

Snapchat-30042156
Sashimis

Dans la capitale aussi on trouvera des restaurants pour manger des fruits de mer et des crustacés un peu partout et aussi dans tous les marchés ouverts les étalages de poissons sont très occupés. Les coréens se nourrissent beaucoup des produits de la mer donc ce marché fonctionne très bien jusqu’à maintenant.

5 – Importation

La Corée du sud est l’un des premiers pays importateurs au monde. En 2015 elle a fait importer plus de 24 millions d’euros d’aliments, la majorité venant des Etats-Unis ou de Chine contre moins de 7 millions d’euros d’exportation principalement destinés aux pays d’Asie qui l’entourent.

Parmi l’importation, les aliments les plus présents sont ceux de la pêche, céréales et viandes. Le chiffre ne cesse d’augmenter au fil des ans. Les céréales sont surtout destinés à l’alimentation de leur propre production animale.

Enfin, en provenance de la France, les importations les plus importantes sont celles des vins, des produits laitiers (fromages) ainsi que les abats français.

Personnellement, en allant dans les grandes surfaces et même dans certaines supérettes j’ai pu trouver des confitures Bonne Maman ou même des sablés bretons. Le plus étonnant était de trouver des fromages tels que le camembert en boîte de conserve.

6 – Inconvénients de la modernisation

Comme je l’ai dis plusieurs fois dans cet article, beaucoup de secteurs ont de moins en moins de mains d’oeuvre et pour cause, plus de 50% des agriculteurs actuels ont plus de 60 ans et atteignent la retraite avant même de trouver des personnes ayant envie de reprendre l’affaire. Seulement 5% de la population coréenne travaille dans l’agriculture car la ville est plus apte à offrir des métiers avec des salaires plus élevés.

Pour ma touche personnelle j’ai demandé à une amie coréenne ce qu’elle penserait si on lui proposait de travailler dans une ferme pour cultiver des légumes ou élever des animaux. Elle a tout simplement répondu qu’aujourd’hui le salaire des fermiers est trop bas et que la société coréenne incite à faire de bonnes études pour avoir des métiers plus modernes et des salaires adaptés au coût de la vie actuelle. En ajoutant qu’avec un salaire de fermier elle ne pourrait probablement plus quitter la campagne et que la ville offrait beaucoup plus pour son avenir.

La modernisation et l’appât de l’argent mène la nouvelle génération à ne même plus songer aux métiers liés à l’agriculture. Aussi le travail à l’extérieur est de moins en moins prisé et rares sont ceux qui abandonneraient leur vie en ville pour travailler comme paysans, si ce n’est par passion.

La Corée n’est qu’à 30% autosuffisante. C’est à dire que sans l’importation elle ne pourrait absolument pas nourrir sa propre population. D’autant plus que la production la plus importante (le riz) diminue elle aussi.

Je termine ici mon article qui, je l’avoue, était assez difficile à rédiger à cause de toutes les valeurs que je devais trouver et vérifier, mais le voici! J’espère qu’il vous plaira et vous intéressera, bien qu’il soit un peu long~

Merci d’avoir lu jusqu’ici et à très bientôt pour un prochain article!

Nath Ttalgi~

Sources : alim’agri, ministère de l’agriculture

Publicités

16 commentaires Ajouter un commentaire

  1. slowandcute dit :

    Merci pour ce bel article très instructif. C’est vraiment l’inconnu pour moi en plus la Corée du sud…

    Aimé par 1 personne

  2. Un article intéressant, instructif surtout, car je ne connais pas du tout la Corée du sud…

    Aimé par 1 personne

  3. nbjockers dit :

    C’est triste de voir que les métiers d’agriculteurs disparaissent au fil du temps, c’est malheureusement ainsi un peu partout dans le monde. Leurs mauvaises rémunérations, des conditions de travail difficile, …

    Aimé par 1 personne

    1. Nath Ttalgi dit :

      Oui c’est vrai… mais on a toujours besoin d’agriculteurs, j’espère qu’ils s’en rendront compte assez vite !

      J'aime

  4. Salomé dit :

    Le fromage en conserve ???? Non ! Je suis choquée !
    C’est dommage que la société veuille que les gens fassent des études pour avoir un travail plus intellectuel, ça sous entend qu’il y a des sous métiers :/ J’espère qu’un jour ils se rendront compte de la richesse qu’ils peuvent avoir en valorisant les agriculteurs 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Nath Ttalgi dit :

      Oui, en conserve!
      J’espère aussi car si ils n’arrivent pas à convaincre les nouvelles générations que l’agriculture est un métier important ils vont finir par tout importer ~

      J'aime

  5. Himtl dit :

    Eh bien merci pour cet article qui m’apprend tout un tas de choses sur la Corée du Sud ! Je rêve d’y aller un jour ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Nath Ttalgi dit :

      Merci pour avoir laissé un commentaire !

      J'aime

  6. sandraapariciocarnets dit :

    Cela change … bravo pour cet article, je suis allée une fois à Séoul et vraiment je n’ai pas vraiment apprécié mais ce n’est pas à l’image du pays

    Aimé par 1 personne

  7. lara dit :

    La vision du travail dans l’agriculture est un peu la même en France même si depuis quelques années elle regagne le cœur des jeunes eu voulant une agriculture plus propre.. Ton article est très intéressant…

    Aimé par 1 personne

    1. Nath Ttalgi dit :

      Merci beaucoup ~ oui c’est vrai c’est un peu semblable dans le monde entier je crois!

      J'aime

  8. Laurane dit :

    Tu m’as appris plein de choses 🙂
    Je ne connais pas du tout la Corée du Sud donc je suis toujours preneuse d’infos !

    Aimé par 1 personne

    1. Nath Ttalgi dit :

      Avec plaisir 🙂 merci!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s