Le tourisme étouffant au Japon

AS20170626004243_comm.jpg

Source : Asahi.

Ce n’est un secret pour personne : le Japon est un pays extrêmement touristique. Avec ses 21 lieux classés au Patrimoine Mondial, le succès de sa culture populaire à l’international et les Jeux Olympiques arrivant sous peu, cela n’est qu’une question de temps avant que le Japon n’atteigne son objectif au niveau touristique, soit 40 millions de visiteurs par an à partir de 2020. Après tout, qui n’a jamais rêvé de déambuler dans les rues de Kyoto, de profiter de la vie nocturne de Tokyo, ou de goûter les spécialités hivernales d’Hokkaîdo ? Seulement, le tourisme de masse qu’attire le pays du soleil levant pose certains problèmes à ses habitants, comme le rapport le Asahi Shinbun.

Les japonais sont connus pour leur concept d’Omotenashi : l’hospitalité à la japonaise, le fait d’accueillir une personne et de lui offrir le meilleur service possible sans rien demander en retour. Pourtant, en 2015, les résidents de Kyoto tirent la sonnette d’alarme : il n’est plus possible pour eux de gérer le flot de touristes venant visiter l’ancienne capitale, flot qui selon eux s’apparente plus à une « pollution ». En effet, certains visiteurs n’ont pas la même notion de respect que celle que les japonais entretiennent.

Selon le Japan Times (dans un article d’Amy Chavez), les japonais distinguent les « bons touristes » des « mauvais touristes ». En guise d’exemple, les visiteurs venant passer quelques heures sur l’une des treize îles à chats sont considérés comme de « mauvais touristes ». Ils n’apportent aucun bénéfice économique, violent l’intimité des habitants en prenant les chats en photo dans leur jardin, et pour pouvoir les accueillir, il faut faire installer entre autres des toilettes, des poubelles, et même nettoyer lorsqu’ils repartent de l’île après avoir pris simplement des photos des chats toute la journée.

Plusieurs problèmes expriment une certaine lassitude d’une partie des japonais envers les touristes étrangers. En 2016, un conducteur de train fut réprimandé pour avoir accusé les passagers étrangers d’être trop nombreux dans le transport, d’autant qu’ils ont parfois des valises volumineuses et d’ainsi déranger les passagers japonais. Une autre affaire cibla des touristes coréens qui accusèrent un restaurant d’Osaka de les discriminer en utilisant toujours une dose excessive de wasabi dans les commandes des étrangers.

Le mont Fuji est également l’une des victimes du tourisme de masse au Japon. Les visiteurs étrangers y sont si nombreux qu’ils causent des embouteillages sur certaines des routes qui mènent au sommet, particulièrement lorsque les touristes gravissant la montagne le long de la route Fujinomiya dépasse les 2 000 personnes dans la journée. Afin de régler ce problème, le Fujisan World Cultural Heritage Council a prévu de réduire le nombre de visiteurs à un nombre de 4 000 personnes à la fois, mais aucune réelle mesure n’a été prise.

Cependant, en prévision de l’arrivée de plus en plus importante de visiteurs étrangers, le gouvernement japonais prend certaines mesures. Des posters détaillant les manières à avoir, dans les trains par exemple, sont accrochés dans les stations à destination des étrangers qui n’auraient pas la même culture au niveau du comportement à avoir. La réponse aux critiques envers les étrangers n’est donc pas de mettre tous les « mauvais touristes » dehors, mais simplement de les éduquer vers une meilleure compréhension d’une société qui est différente de la leur. On peut donc s’attendre à une certaine évolution grâce aux moyens entrepris pour améliorer la relation entre les japonais et leurs visiteurs étrangers.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. J’avoue que je ne voyage peu voir pas du tout à l’étranger car je ne voudrais pas à faire comme tout le monde ou presque; Oui, il y a certains monument emblématique à faire mais je ne me vois pas ne pas respecter les gens ou que j’aille. Je crie déjà sur une personne qui aura jeté son kleenex par terre en France !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.