Le génocide des Khmers Rouges

Bonjour à tous! Cette semaine j’ai décidé de vous parler d’un sujet assez lourd et chargé qui est toujours dans l’actualité, par contre j’ai choisi d’en parler d’une façon plus simple et plus légère de compréhension, car avouons-le, parfois nous n’avons pas envie de lire des paragraphes remplis de pourcentages et de mots compliqués, surtout que le sujet en lui-même est assez complexe, enfin bref! Je vous propose simplement de commencer par vous expliquer ce qu’était le génocide des Khmers rouges et où cela a t-il eu lieux! A la fin de l’article se trouvent des vidéos de témoignages et de la commémoration pour les 40 ans du massacre.

Tout d’abord, le génocide des Khmers rouges a eu lieux au Cambodge! le Cambodge se trouve en Asie du sud-est, il est entouré par le Vietnam, la Thaïlande et le Laos

cambodge

Le terme  »génocide » est discutable, bien qu’internationalement ces crimes ne soient pas reconnus comme un génocide, on en revient quand même à se demander si ce n’est vraiment pas le terme le plus approprié… Alors, en parlant du génocide des Khmers rouges on parle de TOUS les crimes commis par le parti communiste entre 1975 et 1979. Lorsqu’on parle du génocide DES Khmers rouges on ne parle pas de la décimation du peuple des Khmers rouges mais des meurtres commis PAR ceux-ci. La question que tout le monde se pose doit-être  »mais qui sont ces fameux Khmers rouges? »  »Khmers rouges » est le nom donné aux communistes radicaux (ou extrémistes) qui ont imposé une dictature extrêmement violente au Cambodge entre 1975 et 1979, ils causèrent non officiellement 1.7 millions de morts, je dis  »non-officiellement » car différentes études disent qu’il y a eu près de 3 millions de morts.

Watchf AP I Kampuchea Cambodia APHS124 CAMBODIA KHMER ROUGE
Khmers Rouges

Certains points ou décisions du dirigeant des Khmers rouges, Pol Pot peuvent être comparés à des actes de la deuxième guerre mondiale, ce qui pourrait rendre la compréhension de tout ceci plus simple. Les Khmers rouges ont peu à peu prit possession du Cambodge durant la guerre civile cambodgienne, et bizarrement (ou inhabituellement) avant même que la guerre ne soit terminée, Pol Pot a décidé d’instaurer des  »camps de réeducation » (cela devrait vous rappeler vaguement les camps de concentration de la deuxième guerre mondiale) pour les soldats ennemis, Pol Pot étant le dirigeant communiste, les soldats étaient évidemment républicains. Dans ces fameux camps ne se trouvaient pas que les soldats mais aussi leurs familles, femmes, enfants, des moines bouddhistes et mêmes certains voyageurs jugés  »suspects » je mets suspect entre guillemets car je pense que vous l’aurez aussi comprit que ce sont des conneries. Evidemment, ce qui ne surprends personne c’est que des maladies ont commencé à tuer beaucoup des prisonniers de ce camp, et en plus de cela il y a eu énormément d’exécutions. Presque, voir la totalité des enfants et un bon nombre d’adultes dans ces camps sont morts, et cela rien qu’en 1971!

pol pot
Pol Pot

Le désastre commence en 1973, après que les Khmers rouges aient pris possession des terres, des usines, des entreprises et des biens des zones qu’ils ont réussi à contrôler, ils ont simplement décidés d’effectuer de gros massacres pour imposer leur règles, je vais vous épargner les noms de tous les différents petits groupes tués mais en gros ce sont essentiellement des minorités ethniques, d’autres Khmers différents, des alliés et certaines personnes importantes de ces groupes. Hou Yuon, un ancien ministre avait décidé de rejoindre les Khmers rouges pour fuir la pression politique, il s’opposait tout de même aux choix radicaux de Pol Pot et même en ayant occupé des postes assez importants il a subitement  »disparu » je pense que vous et moi savons ce qu’il lui est arrivé…

Hou_youn
Hou Yuon

L’une des évacuations les plus connues est celle de Phnom Penh notamment à cause des 20 000 personnes qui y ont trouvé la mort, vous vous dites sûrement qu’une évacuation ne peut pas se passer aussi mal, mais rappelez vous que c’est Pol Pot… Pour vous expliquer ces morts, les Khmers rouges sont le 17 avril 1975 allés de porte à porte pour prévenir les habitants qu’ils devaient quitter leur logement pour quelques jours afin d’éviter les bombardements américains. Environ 2 millions de personnes ont dû quitter leur logement en urgence, bien évidemment sans provisions ou quoi que ce soit vu qu’ils n’étaient supposés partir que  »quelques jours » de plus, vous vous doutez que les soldats n’étaient pas forcément très agréables, patients ou gentils. plus de 15 000 malades ont du être tirés de leur lit d’hôpital de force soit par leurs familles soit par les soldats, les évacuations ont, sans surprises, eu lieux dans des conditions des plus horribles. En plus des habitants, des officiers, des personnes de rangs supérieurs et des policiers cambodgiens ont été emmenés dans des champs de riz et y ont été exécutés.

evacuation
l’évacuation de Phnom Penh

là, je vais essayer de vous expliquer l’idée de génie de Pol Pot (veuillez excuser mon sarcasme) un beau matin de mai, le 20 plus précisément, tous les militaires communistes et responsables civils ont du aller à la capitale, phnom penh, qui est à ce moment là déserte du aux évacuations. Cette  »convoncation » dura à peu près 4 jours, et pendant ces quatre jours, Pol Pot avait élaboré un plan très précis. Ce qui va suivre va très sûrement vous rappeler les méthodes d’Hitler, je suis sûre que dans une vie antérieure ces deux la étaient frères jumeaux. Tout d’abord il a décidé de  »déreligieuser » (ce mot n’existe pas je vous rassure) les moines bouddhistes et leur travail dans les champs de riz, la suite du plan consistait à tuer tous les dirigeants et représentants républicains. (Je vous rappelle  que Pol Pot est communiste) et pour finir il voulait éradiquer (expulser) les vietnamiens du Cambodge et chasser les populations non Khmères. Dans les semaines suivantes, toutes les autres villes du Cambodge ont pu être évacuées. Au début les déportés avaient le droit de choisir le village dans lequel ils seraient emmenés mais le nombre d’habitants triplait à vue d’oeil et lors de la deuxième déportation les habitants n’avaient plus le choix du village, les transports s’étant faits dans de mauvaises conditions, les maladies et la malnutrition ont  crée une nouvelle vague de morts.

JB001198-copy
Des malades, morts par les évacuations

La pression politique a été inévitable et les habitants ont rapidement été obligés de suivre un mode de vie très proche de l’esclavage, toute forme d’activité doit être contrôlée par les dirigeants Khmers, les habitants avaient des repas communautaires obligatoires et de grosses restrictions sur la vie de famille. Ils étaient privés de religion et devaient travailler gratuitement. La pression politique et sociale divise le Cambodge en trois groupes, les anciens partisans de Lon Nol, un premier ministre du Cambodge et président républicain) ces personnes là étaient considérées comme des déchets, la classe la plus basse des trois, ensuite les habitants des villes conquéries en 1975 sont les personnes de moyenne classe et pour finir les seuls citoyens qui ont le meilleur mode de vie sont les habitants des lieux tenus par les Khmers rouges depuis plusieurs années. Ceux de la classe la plus haute reçoivent une bonne quantité de nourriture et peuvent même occuper des postes politiques tandis que ceux de dernière classe ont les dernières rations, par contre ce sont les premiers à être exécutés. Voici une petite énumération des choses et actes interdits : liberté de déplacement (voitures/charrettes/chevaux/…), créations de commerces en tous genres, soins médicaux corrects, preuves d’affection ou de colère (ce qui n’a aucun sens à mes yeux),toute forme d’expression artistique ou divertissement, blagues, chants d’amour ou de haine, crémation des morts qui est remplacé par l’ensevelissement des corps, l’autorisation pour les parents de voir leurs enfants souffrants à l’hôpital. L’on pouvait encourir la peine de mort pour avoir giflé son enfant, pour avoir cassé un verre, mal traité un buffle, etc… Ce mouvement communiste est, vous serez d’accord avec moi, totalement inhumain et cruel!

lon-nol.jpg
Lon Nol

Du à l’incompétence des Khmers rouges, la famine a tué énormément de personnes au Cambodge. Je vais vous épargner les détails économiques mais en gros à cause de voeux d’exportation et d’importation de riz, le cambodge a eu un énorme souci de famine qui a causé du cannibalisme et approximativement 25% des morts étaient dues a la famine.

Le racisme racial et racisme religieux étaient également très présents, les groupes privilégiés étaient les chams musulmans, mais cela n’a pas duré puisque certains chams se sont révoltés et tout s’est retourné contre eux, de choses horribles leur sont arrivés tels que des brûlures de corans, des destructions de mosquées et même l’obligation à la consommation de porc. On estime qu’environ 45% des chams musulmans ont perdu la vie à cause de mauvais traitements du à leur révoltes. Le bouddhisme quant à lui était très mitigé, au début cela ne se passait pas si mal puisque les Khmers rouges avaient bénéficiés de leur aide dans tout ce qui était propagande etc… mais en mai 1975 les choses se compliquent et il est estimé que l’intégralité des nonnes et moines bouddhistes aient été tués. Les catholiques étant une minorité ont été abattus très rapidement, et en plus d’être catholiques, la plupart étaient aussi vietnamiens, on estime que presque 50% de la population catholique ait été tuée. Sans trop rentrer dans les détails qui sont très complexes, le racisme racial visait essentiellement les chinois et les vietnamiens.

Cambodia-Cham_Muslims_-Pho-Sorinchan-Suzana-USAID-CC-513x239.jpg
Chams Musulmans

Vous devez vous en douter mais pendant cette période beaucoup de prisons ont été instaurées, même si officiellement elles ne portaient pas le nom de prison mais de centre de rééducation. Les cambodgiens pouvaient être arretés et placés là-bas sous n’importe quel prétexte, et j’insiste sur les mots  »n’importe quel prétexte » Le centre le plus connu est le S-21 ou de son vrai nom, Tuol Sleng. Environ 18 000 personnes dont 1200 enfants y ont trouvé la mort, seuls une demi douzaine de personnes ont réussi à survivre.

En 1979, à la fin de ce massacre, les vietnamiens et la république populaire cambodgienne ont condamnés Pol Pot et Ieng Slang, un dirigeant Khmer rouge à la peine de mort alors que ceux ci étaient en état de fuite.

En juin 2013, le parlement du Cambodge a instauré une loi comme quoi  » tout individu qui ne reconnaît pas, qui minimise ou qui nie » les crimes des Khmers rouges purge une peine de 2 ans de prison.

J’aimerais finir cet article avec la commémoration du massacre en 2015 pour les 40 ans de celui ci, la commémoration est tellement touchante et douloureuse en même temps que je ne pouvait pas ne pas en parler. La commémoration a été très discrète, rien de spectaculaire, mais c’est justement cette simplicité que je trouve touchante. Beaucoup de personnes sont allées se recueillir aux « Killing Fields » ce sont les endroits ou plus d’un million de personnes ont été tuées et enterrées par les Khmers rouges, le plus connu étant « Choeung Ek ». Des survivants du génocide ont également pris part à la commémoration.

1200px-ChoeungEk-Darter-14
Choeung Ek
2036107
les crânes conservés à Choeung Ek
victim
les photos des victimes des khmers rouges

Voici les vidéos dont je vous avait parlé en début d’article :

J’éspere avoir réussi à vous expliquer ce sujet d’une manière plus simple, je sais que c’est un sujet encore un peu sensible et pas très gai, mais je pense qu’il est important de parler de ce genre de choses et de faire prendre conscience aux gens que la vie de certaines personnes était horrible et qu’il faut essayer de profiter au maximum de la sienne. N’hésitez pas à me laisser vos retours, que ce soit sur ma façon d’expliquer, d’écrire ou du sujet même. J’espère également que cet article vous aura plu et si vous souhaitez qu’on parle plus souvent de ce genre de sujets n’hésitez pas à nous écrire sur la page « contact » à l’accueil du blog!

Passez une excellente journée en compagnie de nos articles,

votre bien-aimée rédactrice,

Choi Yujin

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sharone dit :

    C’est un texte fort et émouvant, merci d’avoir pris le temps de nous expliquer en détail ce triste épisode de l’histoire que nous connaissons mal en Occident. J’avais touché du doigt le sujet avec les superbes podcasts d’Affaires Sensibles qui racontent l’évacuation de Phnom Penh.

    J'aime

    1. ChoiYujin dit :

      Je t’en prie, merci d’avoir lu^^ c’est un sujet sui me tenait à cœur~

      J'aime

  2. 15ansdemafia dit :

    https://15ansdemafia.wordpress.com/
    pour en savoir plus sur la mafia française au Cambodge, avec des passages sur le roi Sihanouk, les khmers rouges, des ministres corrompus, l’histoire de l’APRONUC, des assassinats de Français dans Phnom Penh, les journalistes français bien connus du Cambodge, …période 2000/2015
    N’oublions pas non plus que durant la guerre du Vietnam avec les américains les militaires français entrainaient les khmers rouges sur la piste HOCHIMINH. Les chinois ont pris le relai très vite.
    Les propriétaires actuels à Phnom Penh doivent leur titre de propriété aux khmers rouges. Ces derniers avaient déplacé les paysans pour occuper les appartement des citadins qu’ils avait tués dans leur camp….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.