La DMZ, aka la Zone Démilitarisée (한반도 비무장 지대)

  • Histoire et Guerre de Corée

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, soit au début de la Guerre Froide, éclate la Guerre de Corée. Celle-ci est scindée en deux : au Nord, influence soviétique et communiste ; au Sud, influence américaine et capitaliste. Au Nord, la République Démocratique de Corée naît, fondée par Kim IlSeong (grand-père de Kim JongUn), suivie par la République de Corée du Sud, peu de temps plus tard.

La guerre éclate le 25 juin 1950, lorsque le Nord franchit la frontière. Séoul est prise en trois jours et l’armée nord-coréenne descend jusqu’à l’extrême sud de la péninsule. Les forces américaines, au nom de l’ONU, repoussent les envahisseurs de Busan jusqu’ en Chine. Cette fois, la Chine entre elle-aussi en guerre et mène une contre-offensive avec les nord-coréens. La frontière est finalement à nouveau approximativement fixée sur la 38ième latitude en mai 1951. Puis en juillet 1953, l’armistice est officiellement signée.

Au total, on compte entre deux et quatre millions de morts et de disparus. Comme on peut l’observer ces temps-ci, avec Donald Trump et Kim JongUn notamment, les deux partis sont toujours en conflit et aucun traité de paix n’a été signé ou même envisagé…

  • #PetiteVisiteDeSanté

Parmi les attractions les plus étonnantes à faire en Corée du Sud, il y a bien sûr la visite de la zone dite “tampon”, séparant les deux nations sœurs. Le lieu, bordé de 248km de clôtures, de barbelés, de champs de mines (nombre estimé à 1 million) et de barrages anti-chars, semble quasi-irréaliste.

C’est le moment de la visite ! Dans la JSA (Joint Security Area), il y a :

– le village de Panmunjeon, aussi appelé “village de la trêve”, où fut signé l’armistice. Lieu symbolique, il était utilisé comme lieu de rencontres entre les officiers militaires de l’ONU et la Corée du Nord. Du promontoire nommé “poste de contrôle 3”, on a une vue panoramique sur la DMZ ainsi que, un peu plus loin, le village nord-coréen de Kijong-Dong, abritant la plus haute colonne à drapeau (160 mètres) et le plus grand drapeau du monde

– le bâtiment de l’Imjingak, a été construit en 1972 à 7km de la Ligne de Démarcation Militaire, dans l’espoir d’une possible réunification. Ce bâtiment de trois étages est entouré de plusieurs monuments, d’un centre dédié à la Corée du Nord et du parc de la réunification

– le musée commémoratif de la guerre de Corée, qui était autrefois le quartier général de l’infanterie coréenne

– enfin, les différents tunnels d’agression. Ils ont été creusé par la Corée du Nord en vue d’une attaque militaire, mais sont généralement découvert par les troupes sud-coréennes peu avant la frontière puis condamnés

  • La vie en frontière

Sous haute surveillance, les frères ennemis s’observent et se jaugent 24 heures sur 24, de chaque côté de la frontière. En première ligne, on peut trouver les 2% des appelés, de jeunes hommes de 20 ans sans aucune expérience, qui vont y rester sept mois, totalement coupés du monde. Les journées sont longues et difficiles à la DMZ : levés à 13h, déjeuner rapide, puis exercice de tir ou réparation de la clôture. Enfin, du soir jusqu’à l’aube, ils montent la garde. De plus, plusieurs fois par semaine, ont lieu des alertes qui mettent les nerfs des jeunes recrues à rude épreuve.

C’est une guerre sans bataille, pourtant elle fait bien des victimes : ces huit dernières années, 2765 appelés ont perdu la vie. La moitié d’entre eux en se donnant la mort, ce qui revient à un suicide tous les deux jours… Car oui, au sein de l’armée sud-coréenne, règne une violence comportant des brimades, coups, et même agressions sexuelles. D’ailleurs, 372 plaintes pour meurtre ont été déposées…

  • Une véritable réserve naturelle

Le point positif dans tout ça, c’est que la nature y trouve son compte. En effet, après six décennies d’inactivité humaine, elle a repris ses droits. Cette réserve écologique involontaire abrite près de 3000 variétés d’animaux et de plantes, dont des dizaines en voie de disparition, comme le lynx ou l’ours noir. Bien sûr, les créatures les plus volumineuses pourraient sauter sur une mine, toutefois elles semblent avoir repéré les zones de danger et les évites. La DMZ semble être devenue le rêve de tout biologiste XD

Part JinShil, votre p’tite maknae qui espère avec cet article clore sa trilogie des “sujets joyeux” ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.